Les Joailliers

Orphée est née de l’amitié entre deux joailliers passionnés de création : Marie Dhoum et Johann Crego.

À 17 ans, Marie rencontre un joailler qui lui donne le goût de son savoir-faire et lui transmet sa passion du bijou. Elle intègre son atelier de création comme apprentie. Après l’obtention de ses diplômes, elle se spécialise dans la création, la sculpture de cire et la 3D tout en apprenant les techniques traditionnelles de la joaillerie.
De son côté, Johann a toujours aimé le dessin et l’art en général. À 16 ans, il découvre le monde de la bijouterie joaillerie et intègre une école dans le centre de la France d’où il sort bijoutier, joailler, sertisseur. Après avoir fait ses armes chez plusieurs artisans en France, il revient sur Biarritz au sein d’un atelier de création. Il se spécialise alors dans le serti, tout en apprenant de nouvelles techniques de fabrication telle que la CAO (3D).

C’est dans cet atelier, à Biarritz, tout près de Bayonne, que les deux créateurs se rencontrent en 2001. De leur collaboration professionnelle naît une solide amitié et une grande complicité.
En 2013, ils décident de concrétiser leur rêve : créer et travailler librement, en s’installant dans leur propre bijouterie en centre ville de Biarritz. Leur complémentarité professionnelle et leur amitié sont des atouts majeurs dans l’exercice de leur métier et dans le développement de leur activité.
Aujourd’hui, les 2 créateurs s’épanouissent pleinement dans l’expression quotidienne de leur passion.

Marie

marie 2

J aime m’enfermer dans une bulle à l’atelier, laisser mes idées et pensées vagabonder, et abandonner mes mains à sculpter la cire. Faire naître petit à petit le volume de mon bijou… travailler pendant des heures et parfois laisser mûrir ma créativité quelques jours avant de reprendre ma sculpture et la finaliser, ou commencer et ne plus m’arrêter, il n’y a pas vraiment de règle. Quand je suis à l’atelier, je perds la notion du temps. Notre métier est sans aucun doute un « métier passion », et je mesure cette chance au quotidien… »

Johann

jojo 2

Mon plaisir est de travailler en musique, ce qui m’apporte une certaine concentration et rythmique de travail sur le sertissage et différents travaux de métal que j’affectionne particulièrement. Mon rapport à la création s’approche de celui de Marie, c’est à dire un rapport au volume et la sensation tactile. Pour ma part, un bijou est avant tout un objet agréable à regarder mais aussi à toucher. »